Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Plus values sur bien meubles en France: 26% de taxations.

    Puisqu'il ne saurait en France être question de réaliser un "Cent" de bénéfice sur quelque transaction que ce soit sans être soumis à une taxation (ou à défaut une déclaration), les reventes de "biens meubles" d'un montant supérieur à 5.000 Euros n'y échappent pas si l'opération se solde par un profit pour le cédant.

    Lire la suite

  • Peut-on changer le montant des mensualités ?

    Lorsque l’on effectue un emprunt auprès d’un établissement de crédit, il faut le rembourser. Cela passe par des mensualités que l’on doit payer à chaque échéance prévue. Chaque mensualité est identique.

    Or, il se peut qu’en fonction des périodes vous ne pourrez pas forcément payer totalement votre mensualité, à cause par exemple d’un imprévu. C’est pourquoi il peut être pratique de pouvoir modifier le montant d’une mensualité donnée.

    Lire la suite

  • Les Français continuent d’épargner

    La relance par la consommation. C’est souvent la solution qui est évoquée pour retrouver un taux de croissance fort pour le France.

    Cependant, cela semble difficile à envisager lorsque les Français voient leur pouvoir d’achat diminué. En effet, ils sont dans ce cas plutôt incités à épargner.

    Cette tendance devrait d’ailleurs continuer dans le mois prochain.

    15 % des Français prévoient d’épargner plus

    Un interessant article a récemment été effectué sur les projets de français. Selon ce sondage, 15 % des Français prévoient d’épargner davantage dans les prochains mois. Cette tendance résulte tout simplement d’un sentiment général que leur pouvoir d’achat va encore diminuer.

    Paradoxalement, ils sont plus nombreux à affirmer ne pas épargner. Entre avril et mai 2013, ils sont passés de 26 à 31 % de personnes sans épargne.

    Une baisse du pouvoir d’achat

    Par contre une grande majorité s’accorde à dire qu’ils s’attendent à une baisse du pouvoir d’achat. Ils sont 65 % à penser ainsi. Cette étude s’intéresse également de près aux principales dépenses des Français et notamment à celles qui les inquiètent le plus.

    Il s’agit des dépenses en essence, en alimentation et pour les impôts.

    Une consommation toujours au ralenti

    Ces tendances ont donc un effet direct sur la consommation qui reste au ralenti. Plus précisément, plus de la moitié des personnes interrogées estiment qu’ils vont réduire leurs dépenses en alimentation et en vêtements.

    Un peu plus d’un tiers envisagent les mêmes dépenses, tandis qu’ils sont 7 % à prévoir des dépenses supplémentaires.